AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 we sin as devils do (saul)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

- Hurlements : 25
- Enterrement : 20/08/2017
- Pseudo : missy.
- Sosie : michael fassbender (@perséphone).

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 1:27


saul hastings
michael fassbender | kraven | tumblr
âge/lieu de naissance : il pose un regard détaché sur son âge, refusant d'endosser le poids des ans. le temps passe, les mois s'égrènent comme le tic tac fou d'une horloge mal remontée. quarante années déjà écoulées, son compteur qui diminue, fantôme dans un recoin de son esprit. pas assez de minutes, pas assez d'heures, pas assez de vie. né un 01 mai alors que les feux de Beltane se consumaient. origines : un enfant du rêve américain, son sang appartiendrait aussi en partie aux côtes embrumées de l'Irlande. Vérité ou mensonge, encore une fois il n'y a que lui pour le dire. emploi : propriétaire d'un magasin occulte & medium à la retraite (du moins pour l'instant). on lui  donne bien des titres, païen corrompu, enfant du diable, ensorceleur, hérétique, sataniste ; tout cela parce qu'il touche à l'occulte. et puis, il y a ceux qui voient derrière l'illusion, derrière l'écran de fumée et qui le traitent de charlatan, arnaqueur, tricheur, escroc... il triche c'est vrai, mais on ne peut tout de même pas le blâmer d'exploiter la faiblesse humaine. situation amoureuse : marié et passionnément amoureux de son ensorceleuse. Rivka, sa belle, sa divine, celle pour qui il tuerait. Ceux qui ont un jour pensé pouvoir se mettre entre eux, ont amèrement regretté leur erreur. famille une merveilleuse femme et deux adorables enfants. Les Hastings ne sont-ils pas une famille charmante ? Tout le monde vous dira à quel point ils sont plaisants. Ils sont certes un peu étranges avec cette passion de l'occulte qui les habite, mais cela leur donne une touche d'originalité qu'on ne peut que trouver délicieuse. N'est-il pas plaisant de voir un couple si bien sorti et qui semble amoureux comme au premier jour ?  caractère imprévisible, vindicatif, ambitieux, cynique, matérialiste, égoïste, gentleman, opportuniste, perfectionniste, manipulateur, possessif, observateur, hypocrite, exigeant, esthète. Son jeu favori est le jeu des masques. Il y joue tout le temps. Trop de paramètres, trop d'inconstances font de lui quelqu'un de difficile à percer et, cela lui convient parfaitement ainsi. Il ne montre que ce qu'il veut bien et, rien de plus. Pas question de s'ouvrir aux autres et de partager quoi que ce soit d'authentique. La confiance est un luxe qu'il n'accorde à presque personne. Il prête une grande attention à tout ce qu'il dit et tout ce qu'il fait. Il ne laisse jamais rien au hasard, chaque gestes et paroles sont calculés. Pour lui la vie est un jeu, il ne pense pas aux conséquences, seul lui importe d'obtenir ce qu'il veut. Il n'a que faire des dégâts qu'il cause. Il manipule les gens avec une telle facilité que le jeu en devient même presque ennuyeux. Il s'impose un haut niveau d'excellence et il en attend autant de même de ceux qui l'entourent. Rien ne lui est plus insupportable que la médiocrité.  



Où étais-tu le soir où Jenna Welsten a été tuée ? : ( mensonge ) Je travaillais à la boutique. C'est étrange de songer que pendant que je faisais quelque chose d'aussi anodin, quelque part en ville un meurtre avait lieu. Cela donne un tout autre sens à une journée qui pour moi était tout à fait banale, alors qu'en réalité une tragédie était en train de se produire.
( vérité ) Je travaillais dans l'arrière boutique. C'était une consultation privée. Une de ces éternelles célibataires qui pleuraient sur son sort et me suppliait de la guider vers son âme sœur. C'était franchement pathétique. Comme si j'étais un faiseur de miracle, ou un intermédiaire pour un site de rencontres. Heureusement, je connaissais un pauvre type tout aussi désespéré et avec quelques belles paroles, je les ai jeté dans les bras l'un de l'autre. Ce qu'il advient de leur couple n'est maintenant plus de mon ressort, mais jusqu'à maintenant je n'ai eu aucun retour négatif.
Parle nous de ta famille ? : ( mensonge ) Je ne saurais pas trop quoi en dire. C'est un sujet si vaste. Entre, Rivka, l'amour de ma vie et nos enfants, je ne peux pas nier que je suis un homme comblé. Nous ne sommes pas un famille parfaite, mais nous nous aimons et quoi qu'il advienne nous serons toujours là les uns pour les autres. Je n'imagine pas ma vie sans l'un d'entre eux. Je ne peux qu'espérer être à la hauteur et être le meilleur mari et père possible.
( vérité ) Quelle famille ? Il n'y a que Rivka et il n'y aura toujours elle. Toute famille que j'ai pu avoir un jour, je m'en suis délesté comme on s'allège de bagages encombrants. C'est un mot qui n'a jamais eu aucune valeur à mes yeux. Les liens du sang, l'unité familiale, la loyauté envers ma famille, tout cela ne sont que des idées abstraites. Cela n'a jamais été rien d'autre que des chaines qui me retenaient prisonniers d'êtres que je méprisais. Rivka n'a jamais représenté ma famille, ce serait bien trop réducteur. Elle est plus bien que cela. Elle est ma moitié, mon âme sœur ; elle est mon tout.
De quoi as-tu peur ? : ( mensonge ) Je n'ai peur de rien qui puisse me toucher. La mort ne m'effraie pas, l'inconnu m'intrigue, les imprévus aiguisent mon sens de l'improvisation. Je ne prends pas la vie au sérieux, tout est source d'amusement ou dans le pire des cas d'indifférence profonde. Les choses qui en effraient d'autre glissent sur moi sans réussir à trouver une emprise quelconque. La peur est pour ceux qui la laissent les guider. J'ai choisi de m'en détacher, d'être plus fort et de garder le contrôle de mes émotions.
( vérité ) Peut-être que je n'ai pas un contrôle aussi absolu que je le souhaiterais sur mes émotions. Peut-être suis-je terrifié ? Peut-être que l'idée de perdre Rivka me paralyse ? Peut-être qu'elle est ma plus grande force et ma plus grande faiblesse. Peut-être suis-je incapable de vivre sans elle ? Peut-être parce qu'elle l'amour de ma vie ? On n'en revient de toute manière à une seule et même certitude, l'idée qu'elle puisse souffrir et l'idée de la perdre sont bien les deux seules choses qui m'effraient.

night of the hunter

“Will you walk into my parlor?” said the spider to the fly.
Hastings. On ne sait pas si ce n'est qu'un prénom donné, volé, subtilisé. On ne sait pas s'il s'appelle réellement comme cela. Il y en a eu des identités, des vies inventées. Les Hastings, c'est l'art du mensonge, l'art de tromper et trahir. Ils sont des Bonnie & Clyde modernes, à la différence que eux ne seront jamais arrêtés, ils sont bien trop doués pour cela. A l'image de cette magie qu'ils prétendent posséder, ils ont comme un sixième sens qui leur donnent toujours une longueur d'avance. On a bien essayer de les attraper, mais ils se sont révéler être insaisissables, fantômes disparaissant dans la nuit avec leur butins. Hastings, les élégants et raffinés, ceux qui attirent le regard où qu'ils aillent. Ils font un beau couple et ils le savent. Ils attirent tous deux les regards, beaux et charismatique comme ils sont et, réunis ils sont l'exemple même d'un couple idéal et parfaitement assortis. Il n'y a qu'à voir les regards que Mr Hastings pose sur sa femme pour avoir un aperçu de la passion qui règne dans leur couple. L'idée d'aller voir ailleurs n'a jamais effleurer l'esprit de Saul, il n'y a que Rivka et il n'y aura jamais qu'elle. Ce fut un coup de foudre au premier regard, il n'a fallu que quelques secondes pour qu'il chavire. Lui qui n'a jamais songé au mariage, qui ne s'imaginait pas un jour partager sa vie avec qui que ce soit et pourtant le plus heureux des époux. Saul n'est jamais avare de compliments quand il parle de sa douce, mais comment pourrait-il en être autrement. Elle est la perfection même, être céleste devenue mortelle, déesse dont il adore l'existence. Rivka, c'est une sensualité endiablée, troublante. Elle les envoûte tous. Elle les rend fou, la cruelle diablesse. Elle les plie à sa volonté et les brise sans état d'âme. Rivka, c'est cette beauté mystérieuse, une rose épineuse, une beauté mortifère. Saul, il enfile des masques, joue avec son visage, son sourire, ses airs. Il enchaîne les soirées mondaines dans lesquelles il se montre sous son meilleur jour, homme souriant aux baises-mains légers. Charmeur, plaisant à côtoyer, à jamais plein d’entrain, il affiche toutes les qualités exigées d'un parfait gentleman. Saul, c'est un paradoxe incertain. C'est ce sourire mutin aux lèvres, les pensées qui dérivent vers une envie d'évasion, une envie de destruction. Saul, c'est ce personnage indéchiffrable, un calculateur froid. Tel Janus, il possède deux faces à son actif, car Saul est un virtuose des faux semblants, roi des effusions de politesse et un habile monstre aux sourires aussi agréables que malhonnêtes. Ses mots sont doucereux, sa voix suave, son sourire angélique. Il laisse dans son sillon un parfum de souffre que seuls ses sourires calculés permettent de faire oublier. Le chaos lui donne entière satisfaction, plus particulièrement quand il en est l'instigateur. Il trouve en effet particulièrement excitant d'agir comme il le fait et ce en parfaite impunité, car après tout qui le soupçonnerait. Lui, qui est si charmant, si poli, si prévenant. Toujours le sourire aux lèvres, toujours prêt à accorder de son temps précieux, toujours une parole avenante. Comment ne pas l'apprécier, pourquoi ne pas lui faire confiance, il n'y a après tout aucune raison d'être méfiant. La boutique leur procure une très bonne stabilité financière et cela sans compter la fortune qu'ils dissimulent sur tout un tas de comptes en banque. Il faut dire qu'ils ont su en faire un lieu incontournable.  Leurs employés sont tous des passionnés et ils parlent toujours avec plaisir de l'occulte. Ils sauront recommandés  : livres, films, endroits à visiter... Ils ont su se diversifier et ils ont l'art d’appâter même les plus récalcitrants avec des thématiques et activités vastes (séance de spiritisme, club de lecture dédié au supernaturel/épouvante, chasse au fantôme, réunion wicca/pagan, discussion des herbes et plantes utiles dans la forêt, atelier de création d'autel et d'un livre des ombres, et d'autres ateliers et conférences se déroulant chaque mois. Et puis, il y a l'arrière boutique. De ce côté là, les célibataires esseulés quémandent des philtres d'amour, des épouses bafouées des malédictions, des citoyens inquiets viennent s'enquérir de leur avenir... De ce côté là, la magie se montre plus sombre, parfois vengeresse et même quelque fois assassine. De ce côté, la moralité redevient superflue et les pactes conclus ont souvent un prix inattendu.

you're gonna miss me when i'm gone.« Qu'est-ce que tu fais ? » Imperturbable, il continua à ranger sa valise, faisant tout pour éviter le regard peiné de sa sœur. « Je pensais pourtant que c'était évident ! Je fais mes valises. » Il rêvait depuis bien trop longtemps de liberté. Il avait planifié avec trop de soin -ce que plus tard certains qualifieraient de fuite- pour se laisser attendrir et reculer au dernier moment. Il était hors de question qu'il fasse demi-tour. Cette ville n'avait plus rien à lui offrir et, n'avait jamais rien eu à lui offrir en vérité. Sa mère était bien trop occupée à gâcher sa vie pour lui prêter un peu d'attention ou pour empêcher leur famille de partir à la dérive. Il refusait de gâcher sa vie à son tour. Il ne se sacrifierait pour personne. Peu importe si certains trouvaient cela égoïste. Il n'allait pas endosser la responsabilité des mauvais choix que sa mère avait pris. « Tu ne peux pas faire ça ! Et de toute façon qu'est-ce que tu vas faire seul dans une grande ville ?! » Il soupira, déjà fatiguée par une discussion qu'ils avaient eu maintes fois. « Ce que j'ai toujours fait ; réussir. » Il avait toujours été très indépendant, s'élevant seul et ne perdant jamais de vu les objectifs qu'il s'était fixé. Il savait qu'il sortirait toujours, parce qu'il ne se permettrait pas d'échouer. Il refusait de devoir revenir ici et d'accepter la défaite. Il était hors de question qu'il remette les pieds dans cette ville. Il voulait faire les études dont il rêvait, vivre dans une grande ville à l'agitation permanente et fuir cette famille qui le laissait en grande partie indifférent. Il ne s'était jamais senti à sa place, se sentant étouffé, en décalage. Ils étaient biens trop différents de lui pour que chaque discussion ne finisse pas en dispute et ils le considéraient comme un tue-la-joie, puisque c'est lui qui devait jouer les chefs de famille. Il voyait son départ comme une bénédiction, tout le monde aurait ce qu'ils voulaient. Lui pourrait enfin mettre en marche son avenir et eux pourraient continuer leur pathétique et misérable vie comme ils l'entendaient, sans plus personne pour se préoccuper de leur sort.

we give love a bad name. ○ Félin au pas conquérant, sa démarche arrogante trahit son aisance. Les lieux lui sont familiers, c’est une évidence. Tout en lui appel aux questionnements. Sa démarche conquérante, son regard aiguisé, son visage prudemment vide de toute expression. Les regards glissent sur lui, leurs observations n’amenant aucune réponse, seulement des questions supplémentaires. Tout semble étudié, parfaitement calculé ; ni trop, ni trop peu. Tout aussi vite leurs attentions ne détournent et il suit leur regard, l'émerveillement remplaçant bien vite la curiosité. Tout semble disparaître alors qu'elle entre dans la pièce d'un pas royal. Il ne peut qu'être admiratif devant son ensorcelante beauté. Plus que cela, il reconnait dans sa démarche et dans ses manières le prédateur qui se cache derrière le minois angélique. Cela alliait à sa beauté attire toute son attention. Qui est-elle ? Que cherche elle ? Leurs regards se croisent et il se perd un instant dans l'azur de ses yeux. Il se voit contrait de revoir ses plans. Il comptait partir avec l'objet le plus précieux de ses lieux, mais alors qu'il laisse son regard glisser sur sa silhouette, il sait que le seul trésor qu'il veuille est le cœur de la sulfureuse inconnue.

pseudo : missy. âge : 23 ans. région : aquitaine. connexion : mini 5/7. commentaire :   .


Dernière édition par Saul Hastings le Mer 23 Aoû - 15:46, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 1:48

t'es ouuuf
je veux un lien, ralph doit prendre saul pour un rejeton du démon vu qu'il touche à tout ce qui est occulte (ralph fait des exorcismes)
hâte d'en lire plus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 7:30

fassy

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
♡ wildest dream.

avatar

- Hurlements : 314
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : rivendell, lucie.
- Sosie : lily collins / av@sawyer.

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 9:37

fassbender omg.
Bienvenue parmi nous. I love you

_________________
-- the quirky things that make you different are what make you beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 302
- Enterrement : 27/07/2017
- Pseudo : Passenger
- Sosie : Andrew Lincoln (smoaks/tumblr)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 9:59

Ce choix de fou, bienvenue officiellement I love you

_________________

sometimes a girl just needs one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 66
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : lau
- Sosie : shelley hennig + moonlight

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 10:39

omg un medium super sexy
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 160
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : spf
- Sosie : nina dobrev + ©little liars

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 12:00

Michael Bienvenue!

_________________

She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 25
- Enterrement : 20/08/2017
- Pseudo : missy.
- Sosie : michael fassbender (@perséphone).

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 14:02

@Ralph Wetherby, mads en pasteur, ça donnerait presque envie à Saul d'aller se confesser.
avec grand plaisir pour un lien. I love you
rejeton du démon, ça plaira bien à Saul ça et il en rajouterait pour provoquer le pauvre Ralph, lançant lui-même des rumeurs (ou pas), d'invocations de démons, de rituels sataniques dans les bois...

@Sam Heskey, kate  
merci. I love you


@Clare Gommery, cutie collins
merci I love you


@Marcus Oberlin, ravie que le choix te plaise.
et puis andrew
merci I love you


@Cody Vicario, mignonne la policière, elle peut l'interroger quand elle veut.

@Tasya Rhodes, nina, la sublime.
merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar

- Hurlements : 154
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : semper bis, estelle
- Sosie : jenna coleman (avatar: captain. /gifs: goodnightclaraxoxo)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 14:52

tellement c'est l'homme de ma vie que tu as choisi I love you
bienvenue!!

_________________

So you can keep me inside the pocket of your ripped jeans

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 25
- Enterrement : 20/08/2017
- Pseudo : missy.
- Sosie : michael fassbender (@perséphone).

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 15:14

@june waves, jenna, elle est tellement parfaite.
merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 120
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : joanne.
- Sosie : benedict cumberbatch, by brief moment of joy.

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 17:08

Bienvenue parmi nous
OH MAIS, Fassbender étant dans mon top 3 d'homme de ma vie, je ne peux qu'applaudir ton choix puis le métier et tout, j'ai trop hâte d'en voir plus, garde moi un lien au chaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 25
- Enterrement : 20/08/2017
- Pseudo : missy.
- Sosie : michael fassbender (@perséphone).

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 18:09

cumberbatch, maire, ça fait rêver.
avec grand plaisir pour un lien.
merci pour l'accueil. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 18:17

Elle est la ton ensorceleuse, elle est la la reine de tes songes
Revenir en haut Aller en bas

avatar

- Hurlements : 158
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : freyja
- Sosie : kj apa ©class whore

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 18:17

Michael, il est trop peu vue, quel bon choix
Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 25
- Enterrement : 20/08/2017
- Pseudo : missy.
- Sosie : michael fassbender (@perséphone).

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    Dim 20 Aoû - 18:58

@rivka hastings, oui, la déesse de ma vie.

@Robby Hayland, on est bien d'accord.
merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: we sin as devils do (saul)    

Revenir en haut Aller en bas
 
we sin as devils do (saul)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HELL TO THE LIARS :: • CHAMBER OF SECRETS • :: future starts slow :: validées-
Sauter vers: