AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 will you come and play ? (bonnie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

- Hurlements : 90
- Enterrement : 21/08/2017
- Pseudo : blackest day.
- Sosie : katherine langford (blue comet)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 21:29


bonnie oberlin
katherine langford | kubrick | crédits
âge/lieu de naissance : née à honeydale il y a dix-neuf ans. origines : américaine. elle se fiche du sang irlandais qu'elle a hérité de son paternel.  emploi : étudiante en médecine pour avoir la paix, option théâtre car elle rêve de devenir comédienne. situation amoureuse : ici. famille des parents divorcés et une grande soeur, Faye. caractère protectrice, aventureuse, loyale, abordable, observatrice, maligne, à l’écoute, serviable, sincère, passionnée, créative, déterminée, ambitieuse, abordable, rieuse –cache bien son jeu, intrigante. Mais trop curieuse, distraite, jalouse, rancunière, secrète, cynique, solitaire, attirée par le danger et fascinée par la sorcellerie, le paranormal et les faits-divers, colérique, cassante, anxieuse, influençable...

Voici quelques questions, pour plonger ton personnage directement dans l'ambiance du forum. Tu n'es pas obligé de faire des pavés. Quelques lignes suffisent, le plus important est que tout soit cohérent et intéressant.


Où étais-tu le soir où Jenna Welsten a été tuée ? : J'étais chez moi, dans mon lit, entrain de maudire Jenna. Elle et moi, on s'entendait bien. Je ne sais même pas comment nous pouvions nous entendre tant nous étions différentes. Notre seul point commun, c'était notre envie de réussir. Notre ambition. Elle voulait devenir une star, elle avait déjà une certaine notoriété sur les réseaux sociaux... Moi, non. Nous parlions souvent de nos futures carrières respectives, nous perdant trop souvent dans nos rêveries. Jenna n'était pas vraiment une amie très proche, car je ne me confiais pas et elle non plus. Ce n'était pas le genre de personne avec qui j'avais une relation profonde. Alors avec le temps, nous nous sommes éloignées. J'avais cette désagréable impression qu'elle m'ignorait lorsque je cherchais à renouer avec elle. Je suis allée la voir avant qu'elle ne parte pour la kermesse, pour avoir des explications et sans trop comprendre pourquoi, nous avons été odieuses l'une envers l'autre. Elle avait l'air étrange, contrariée... Et moi, j'étais vexée. Dieu sait à quel point je peux être mauvaise quand on me fait mal. Alors après une éprouvante dispute, je me suis enfermée chez moi. Quelques heures plus tard, j'apprenais la mort de Jenna par un ami. Elle n’était pas ma confidente ni même ma meilleure amie, et pourtant, j’ai pleuré sa mort. J’ai vu la vidéo. J’en ai été malade. J'ai dit des choses que je ne pensais pas, et jamais je ne pourrais réparer cela.

Parle nous de ta famille ? : Quel joli portrait de famille. Une famille unie, heureuse et presque parfaite. Ironie, quand tu nous tiens. Mes parents sont divorcés et notre famille a volé en éclats. Marcus, père infidèle qui préférait se taper des filles faciles au lieu de passer du temps avec sa famille et sa magnifique femme, la mère de ses deux enfants. Birdie, femme bafouée qui a enfin eu le courage -après des années à subir l'infidélité de sa moitié, de le mettre en dehors et de divorcer. Une grande soeur, plus vieille d'une petite année. Faye. Les choses ne sont pas toujours roses entre nous, notamment à cause du camp qu'elle a choisi. Son admiration pour l'homme qui a brisé le cœur de notre mère et fait volé en éclat notre famille me dépasse. Mais on se soutient. On fait abstraction. Sœurs pour le meilleur et pour le pire.

De quoi as-tu peur ? : De perdre les gens que j'aime, je suppose. Un peu comme tout le monde. Je n'ai pas peur de la Mort, au contraire. Depuis la mort de Jenna, depuis que j'ai vu cette vidéo, mon intérêt pour ce genre de choses s'est amplifié. Je n'ai pas peur de mourir, pas peur du noir, pas peur de l'inconnu... mais peut-être qu'au fond de moi, j'ai bel et bien peur de quelque chose d'autre. Et si un jour, je perdais le contrôle ?

pseudo : blackest day. âge : bientôt 22. région : idf. connexion : le plus souvent possible  . commentaire : le forum a l'air génial, j'ai hâte de rp avec vous  .


Dernière édition par Bonnie Oberlin le Lun 21 Aoû - 23:57, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 90
- Enterrement : 21/08/2017
- Pseudo : blackest day.
- Sosie : katherine langford (blue comet)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 21:29

night of the hunter


« Est-ce que ça va ? ». Bonnie sursauta en entendant la voix de Birdie, sa mère, briser le silence. Elle passa la tête dans l’entrebâillement de la porte pour y découvrir une Bonnie concentrée, sourcils froncés, visiblement intéressée par ce qui se trouvait sur l’écran de son ordinateur. La brune tourna la tête vers sa mère et lui fit un petit sourire « Oui… Oui. ». Ca allait sans aller. La vidéo du corps de Jenna hantait Bonnie. Cette fin atroce, ce voyeurisme, ces gens sans cœur qui faisaient tourner cette vidéo ignoble comme s’il s’agissait d’une vidéo drôle ou de chatons mignons. Aucun respect. Bonnie en avait parlé à sa mère car il lui était impossible de garder le silence là-dessus, de ne pas mettre de mots sur ce qu’elle éprouvait, de faire comme si de rien n’était. Jenna n’était pas sa meilleure amie, ni même sa confidente, mais elles s’entendaient bien, passaient du temps ensemble. « Bien. Si tu as besoin de quoi que ce soit… », commença la jolie Birdie avant que sa fille ne l’interrompe « Je sais… Merci. ». Bonnie avait toujours été proche de sa mère, ayant une relation fusionnelle avec elle. Le divorce n’a fait que renforcer cette complicité et cet amour. Bonnie avait fait tout son possible pour aider sa mère à aller mieux, à tourner la page et à la rendre heureuse. Trois heures du matin. Assise dans le noir complet sur le plancher de sa chambre, Bonnie alluma les bougies disposées autour de la table d’Ouija qu’elle s’était procurée sur internet. Depuis toute jeune, Bonnie aimait se faire des frayeurs en regardant des films d’horreurs, en lisant des histoires de tueurs en série, se renseigner sur le paranormal et se rêvait en sorcière. Pouvoir faire de la magie même à petite échelle, c’était quelque chose qui la fascinait. Sensible à l’ésotérisme et plutôt clairvoyante, il était évident qu’après la mort de Jenna, Bonnie s’essaierait à la communication avec l’au-delà. Il fallait qu’elle arrive à entrer en contact avec elle pour faire la paix, essayer de savoir où elle était, comment elle se sentait, si elle lui en voulait. Plein de choses qui pourraient sembler tellement stupides pour les plus cartésiens. Alors Bonnie n’en parlait à personne. Elle faisait ces séances seules, cherchait des réponses à ses questions dans des bouquins sur le monde occulte, dans des témoignages… seule. Incomprise. La jeune Oberlin savait que personne ne comprendrait son obsession pour l’invisible et le fait que ce qui choque ou effraie les autres ne lui fasse ni chaud ni froid. La mort de Jenna l’avait perturbée, ajoutant à son mal-être déjà bien présent de la culpabilité. Oh, Jenna avait sans doute passé une excellente soirée avant de mourir, oubliant cette querelle stupide avec Bonnie. Mais Bonnie, elle, était restée chez elle en pestant contre celle qui autrefois comprenait et partageait son désir de devenir comédienne, qui partageait son envie de monter sur scène et de vivre de sa passion. La brune voulait à tout prix entrer en contact avec elle, sans succès. Peut-être était-ce trop tôt ? Dangereux ou pas, la brune n'allait pas abandonner. Peut-être que grâce à son acharnement et l'aide d'autres curieux, elle allait pouvoir élucider le mystère autour de la mort de Jenna ?

« Papa vient nous chercher dans dix minutes. », lança Faye en jetant son sac sur son dos. Les yeux rivés sur son livre, Bonnie ne releva pas. Faye jeta le livre de sa sœur un peu plus loin avant d’agiter sa main devant son visage, agacée. Bonnie poussa la main de Faye en râlant « T’as pas l’impression que j’étais entrain de lire par hasard ? ». La jeune Oberlin avait tout sauf envie de passer la journée chez son père, encore moins avec sa sœur. Faye, c’était sa préférée, elle le savait. Depuis le divorce, les tensions entre Marcus et Bonnie s’étaient multipliées et on ne peut pas dire que la brune tentait de les apaiser. Elle ne se remettait pas des infidélités de son père. Cet homme qu’elle pensait droit, honnête. L’homme qu’elle considérait comme son héros, comme n’importe quelle gamine. Mais cette admiration s’est bien vite envolée lorsqu’elle eut l’âge de comprendre pourquoi sa mère sortait de sa chambre en s’efforçant de sourire, les yeux rougis par les larmes et la colère. Alors les rares fois où ils passaient du temps tous les trois, Bonnie avait l’impression d’être de trop. Non, elle l’était. Elle se mettait à l’écart toute seule, répondant aux questions en se contentant de hocher la tête en esquissant un petit sourire poli. Rien de plus. Au contact de Marcus, Bonnie se renfermait et ne montrait pas la meilleure facette de sa personnalité complexe. « Tu vas pas recommencer. On a prévu d’aller au restaurant depuis au moins deux semaines. Faudrait que tu te mettes en tête que ça nous regarde pas leurs histoires. », s’exclama Faye en roulant des yeux. Un long soupir échappa à Bonnie qui se leva brusquement du canapé « C’est vous qui avez prévu ça, j’ai jamais dit que je viendrais. Et comment ça leurs histoires ne nous regardent pas ? Personnellement, je me sens concernée quand je sais à quel point ma mère a été malheureuse. Je me demande même si elle a enduré tout ça si longtemps par amour mais aussi pour qu’on ne soit pas perturbées par cette histoire. Alors à partir du moment où on fait du mal à ma mère et qu’on a foutu en l’air l’équilibre de ma famille, j’estime que ça me regarde. Alors amusez-vous bien. ». Et Bonnie attrapa elle aussi son sac pour quitter la maison en claquant la porte, pile au moment où la voiture de son père se garait dans l’allée. Une raison de plus pour accélérer le pas. Elle n’ira pas les rejoindre. Tout cela lui avait de toute manière coupé l’appétit. Bonnie était encore plus souvent en désaccord avec sa sœur, chacune ayant choisi son camp. Si au bout de deux ans tout le monde semblait s'être remis de cet éprouvant divorce et ses conséquences, Bonnie, elle, était toujours aussi amère et perturbée. Son monde s'était écroulé, son équilibre et mode de vie avait été bouleversé... La seule chose qui lui permettait de s'évader, c'était de partir bêtement à l'aventure sans réfléchir, de bouquiner, de se plonger dans le paranormal, l'ésotérisme, le pouvoir des pierres et de la méditation et surtout le théâtre. Sa passion. Source de discorde, une fois de plus. Des parents médecins, une aînée docile en médecine et une petite dernière contrainte de se lancer dans les même études pour avoir la paix. Mais ce qui la fait vibrer, ce qui la passionne, c'est la comédie. Se perdre dans des oeuvres classiques, les jouer, les réinventer. Créer, écrire, chanter. Comédies musicales, pièces de théâtres... S'imaginer sur scène devant des spectateurs la laissait rêveuse. Très investie, Bonnie passait le plus clair de son temps à apprendre cet art, mettant même le nez dans les costumes, les décors... Tout ce qui touchait de près ou de loin au théâtre. La médecine, très peu pour elle, au grand désarroi de ses parents et surtout de son père. Bien évidemment. Il aurait pu sauver leur relation, essayer de la comprendre ou encore se faire à l'idée que se lancer dans de longues études sans aucun intérêt pour celles-ci juste pour avoir l'assurance d'avoir une bonne situation ne motivait pas tout le monde. Alors elle lui avait balancé, au risque de déclencher une énorme dispute ou de s'en prendre une tant l'air sur son visage transpirait l'arrogance et le mépris « Tu ne comprends rien, je ne suis pas comme toi. J'en ai rien à faire de la médecine, je veux être comédienne. Si maman a pu s’y faire, tu devrais réussir toi aussi. Autrement, je me passerai de ton consentement. Tu n’as pas de leçons à me donner de toute manière. ». Les larmes aux yeux, elle claqua la porte pour sauter dans sa voiture, pour éviter une confrontation trop musclée. Sur l'autoroute, elle s'était défoulée en roulant vite. Trop vite. Le pied comme collé à l'accélérateur sans rien pouvoir y faire. Le regard perdu, hypnotisé par les bandes blanches qui défilaient bien trop vite. Sa frustration, sa colère diminuaient avec l'adrénaline que la vitesse, le danger lui procurait. Musique à fond, Bonnie se mit à réfléchir, les yeux bordés de larmes. Si à chaque fois qu'ils se voyaient, une dispute éclatait, Marcus risquerait de ne plus entendre parler de sa fille. Il ne la comprenait pas. Il ne cherchait même pas à comprendre en fin de compte. Il ne voyait pas à quel point elle était malheureuse, ne faisait rien pour arranger les choses. Bonnie n'y mettait pas toujours de la bonne volonté, mais lequel des deux se trouve être le père de l'autre ? L'adulte responsable, mature et sage ? Ah, peut-être pas Marcus au final. Sa vie ne ressemblait en rien à ce qu'elle avait pu imaginer, ses relations avec sa famille non plus. Tout était si sombre, sinistre, épuisant... La comédie, elle la jouait déjà avec ses proches. Souriante, abordable, rieuse. A l'intérieur, triste, éreintée, révoltée, pleine de rancoeur et d'amertume.



Dernière édition par Bonnie Oberlin le Mar 22 Aoû - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 42
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : Mannie
- Sosie : Bethany Joy Lenz (Valyria) & Astra (signature)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 21:32

Ma fille, mon petit bébé!
Bienvenue et bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 120
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : joanne.
- Sosie : benedict cumberbatch, by brief moment of joy.

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 21:36

Bizenvenue parmi nous
Excellent choix de pv, la famille Oberlin se complète, bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 90
- Enterrement : 21/08/2017
- Pseudo : blackest day.
- Sosie : katherine langford (blue comet)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 21:40

@Birdie Rodson La plus belle . Merci mom I love you

@Jack Odair Benediiiict . Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 302
- Enterrement : 27/07/2017
- Pseudo : Passenger
- Sosie : Andrew Lincoln (smoaks/tumblr)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 21:47

Oh ma jolie fille !! Bienvenue ma chérie I love you

_________________

sometimes a girl just needs one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 90
- Enterrement : 21/08/2017
- Pseudo : blackest day.
- Sosie : katherine langford (blue comet)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 22:04

Merci daddy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 302
- Enterrement : 27/07/2017
- Pseudo : Passenger
- Sosie : Andrew Lincoln (smoaks/tumblr)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 22:07

J'aime bien I love you
Mais respecte un peu le patriarche I love you

_________________

sometimes a girl just needs one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 158
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : freyja
- Sosie : kj apa ©class whore

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 22:27

la magnifique kat
bon choix de pv, bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 90
- Enterrement : 21/08/2017
- Pseudo : blackest day.
- Sosie : katherine langford (blue comet)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Lun 21 Aoû - 23:13

@Marcus Oberlin Ouais ouais

@Robby Hayland Merci beau gosse .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 126
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : sassenach ~ nadine.
- Sosie : © alycia dc. + alaska.

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Mar 22 Aoû - 5:27

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 90
- Enterrement : 21/08/2017
- Pseudo : blackest day.
- Sosie : katherine langford (blue comet)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Mar 22 Aoû - 10:15

Merci ma belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♡ wildest dream.

avatar

- Hurlements : 314
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : rivendell, lucie.
- Sosie : lily collins / av@sawyer.

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Mar 22 Aoû - 10:16

Bienvenue parmi nous.

_________________
-- the quirky things that make you different are what make you beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 90
- Enterrement : 21/08/2017
- Pseudo : blackest day.
- Sosie : katherine langford (blue comet)

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Mar 22 Aoû - 10:36

Lily
Merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

- Hurlements : 160
- Enterrement : 19/08/2017
- Pseudo : spf
- Sosie : nina dobrev + ©little liars

SCARY MOVIE
- Friendships:

MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   Mar 22 Aoû - 11:05

Bienvenue

_________________

She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: will you come and play ? (bonnie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
will you come and play ? (bonnie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Match-play
» Play For Your Club
» [1/4 de finale Play Off] - MSB vs Paris
» IAN POULTER 2010 WGC Accenture Match Play Championship
» Compétition MATCH PLAY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HELL TO THE LIARS :: • CHAMBER OF SECRETS • :: future starts slow :: validées-
Sauter vers: